impuissanceDans la norme, l'acte sexuel représente l'ensemble d`états tells que l'inclination sexuelle, la tension du pénis, l'éjaculation et l'orgasme. Si dans un ou plusieurs états, il existe une défaillance, on soupçonne l`impuissance. L'acte normal sexuel est impossible sans une forte érection. S'il se réalise avec un organe génital indolent et une éjaculation précoce, c`est aussi une manifestation de l'impuissance.

Il n'y a pas de normes spécifiques de l'excitation sexuelle, parce que chaque homme est un individu. Mais si une personne a eu une forte détérioration de l'érection par rapport à son état antérieur, alors il faut passer un examen complet. La vie sexuelle complète assure une libération régulière d'hormones sexuelles dont le manque provoque l'irritabilité, l'agressivité et des troubles psychologiques. Par conséquent, toute impuissance masculine peut causer la dépression profonde, ce qui conduit à des abus de l'alcool ou à la toxico-dépendance.

Les experts disent que l'impuissance n`apparaît jamais soudainement. Déjà aux premiers stades commencent à se manifester des symptômes divers. Il est nécessaire de prêter l'oreille aux hommes, chez qui a disparu l'érection traditionnelle du matin ou si elle manque en présence de l'excitation sexuelle. Ces symptômes signalent souvent un développement de troubles dans la région sexuelle génitale. Aux signes précurceurs de l'impuissance se rattache la présence de l'excitation spontanée du pénis, tandis qu'au moment de l'inclination sexuelle, elle manque. Des phénomènes semblables apparaissent d'habitude dans le cas d`atteintes du caractère psychologique.

Des preuves scientifiques montrent que l'intimité sexuelle donne à l'homme non seulement la satisfaction sexuelle, mais déclenche également la libération d'endorphines, provoquant un effet analgésique, assure l'approvisionnement en oestrogène, ce qui réduit le risque de formation de caillots sanguins et renforce la paroi vasculaire.

Habituellement, les premiers signes de développement de l'impuissance, se manifestent en troubles divers de l'éjaculation survenant avec pathologies urologiques. Si chez l'homme le rejet du sperme se passe encore avant l'introduction du membre dans le vagin ou au début de frictions, nous parlons de la faiblesse sexuelle dans le contexte de la dysfonction veineuse. A propos de troubles de la fonction érectile, on parle de la réduction de l'élasticité et la rigidité du pénis pendant l'éveil et les rapports sexuels. Si un homme pendant la journée commence à éprouver moins d'excitation du pénis, un phénomène similaire peut également témoigner d`un début de l'impuissance.

Les causes de cette affection peuvent être différentes, allant de stress à de problèmes de santé graves. Souvent amènent à l'impuissance les pathologies du système cardio-vasculaire, puisque les problèmes dans le travail du coeur se font sentir négativement sur le remplissage de pénis par le sang. Et si un homme souffre aussi d'excès de poids, il y a risque double de devenir impuissant.

Selon les experts, le plus souvent l'impuissance des hommes est de nature psychologique, qu'est le résultat des problèmes avec la santé.

Le dommage de la fonction érectrice est apporté aussi par diverses dépressions, les états de stress et les maladies mentales. Dans le contexte de ces conditions chez les hommes peuvent apparaître les signes de l'affaiblissement de l'érection, jusqu'à son absence. La plupart des thérapeutes sont enclins à dire que le développement de l'impuissance est favorisé par le détraquement des nerfs de caractère inné ou acquis (les névroses, les dépressions ou les états névrotiques).

On peut guérir les désorganisations sexuelles et il faut le faire, car souvent un état semblable de l'homme conduit à des situations familiales conflictuelles, et dans certains cas finissent par un divorce. Et une femme dans cette situation nécessite un soutien moral le plus élevé de son partenaire, de son mari. Le couple ne doit surmonter les questions de cette nature qu'ensemble.